Quand licencier sans raison devient un acte routinier !

Publié le par SUD ASF

Quand licencier sans raison devient un acte routinier !

 

La direction d’Orange Provence Camargue vient de faire la preuve  des intentions cachées de  Vinci. De ces intentions inavouables qu’elle ne peut  expliquer car elles sont liées uniquement aux demandes de rentabilités et de son corolaire de deshumanisation.

 

Les salariés et les organisations syndicales viennent d’assister  au licenciement  pour l’exemple  d’un salarié sur des rumeurs infondées   . Pour se couvrir dans cette affaire la direction, avait ouvertement annoncé que le salarié avait volé, et, voyant cette accusation  non prouvable est revenue sur un licenciement pour motif d’agression, orchestrant une campagne de désinformation indigne de tout respect de la nature humaine.

Tout le monde a remarqué le flottement général concernant le motif, la direction, tel un animal têtu restant sur ses positions.

SUD a soutenu le mouvement de grève et participé à la manifestation y compris au CCE.

Nous ne doutons pas que ce salarié verra la justice le réintégrer dans ces fonctions comme cela vient d’arriver il y a quelques mois sur la  DRE Provence Camargue.

 

Ce qui est grave c’est ce que SUD perçoit de l’attitude de la Direction, à savoir mettre la pression sur le personnel afin de le terroriser.

 

La pression est déjà suffisamment forte comme cela pour en  rajouter. Rappelons que depuis l’arrivée de Vinci, 15% du personnel a déjà disparu du listing des présents!

 

Nous devons rester mobilisés et extrêmement vigilants afin d’obtenir la réintégration de notre collègue et lutter pour arrêter cette  dégénérescence sociale.

                                                                     

Publié dans SUD ASF Central

Commenter cet article