Mutuelle : Oublis, contradictions et autres mensonges.

Publié le par OS

La direction impose l’IPSEC, mais les salariés peuvent choisir VIAZIMUT

La direction a tenu tout le monde en haleine…en affirmant qu’elle n’avait pas fait son choix définitif pour le changement de prestataire du contrat « Frais de soins de santé » des salariés. Cette mascarade s’est enfin terminée lors du dernier CCE, où elle a imposé l’IPSEC. Ainsi, la direction a avisé personnellement chaque salarié du changement de prestataire de ce contrat qui doit avoir lieu à partir du 1er janvier 2012.

Oublis, contradictions et autres mensonges.
Dans sa récente lettre adressée à tous les salariés, la directrice des ressources humaines justifie son choix envers l’IPSEC, car selon elle, c’est« l’offre la plus intéressante et la plus responsable », au regard des critères :

  • De sa solidité financière,
  • Du maintien des garanties et des prestations actuelles,
  • Du niveau de cotisation garanti sur trois ans.

Par contre, son amnésie est totale sur le fameux gain du pouvoir d’achat qu’elle a pourtant crié sur tous les toits. Dans son courrier, la DRH se permet de ne pas publier les vrais prix des contrats IPSEC pour 2012 qui devaient soi-disant être nettement inférieurs aux contrats actuels. En réalité, les gains 2012 « âprement »négociés par la direction seront :

  • De 21 centimes (Isolé) et de 5 centimes (Famille) de moins par mois pour le contrat Socle,
  • De 4,07 (Isolé) et de 6,55 € (Famille) de moins par mois pour le contrat Turbo,
  • De 5,10 € (Isolé) et de 3,12 € (Famille) de moins par mois pour le contrat Extrême.

De plus, la DRH ment abjectement quand elle affirme dans ce même courrier, que « sauf modification de la part du salarié, l’IPSEC reprendra à l’identique le choix actuel de chaque salarié ». Le directeur de l’IPSEC et le directeur du développement social d’ASF nous ont affirmé le contraire lors de la commission de la couverture sociale qui s’est tenue le 7 octobre dernier. En effet, si un salarié ne répond pas au courrier de l’IPSEC, il sera AUTOMATIQUEMENT affilié au contrat « Socle Isolé ».

L’IPSEC a adressé un courrier tendancieux
L’IPSEC vient d’adresser un courrier pour le moins tendancieux à chaque salarié. Il contient essentiellement un « Bulletin de situation » qui s’assimile fortement à de la vente forcée ! En effet, la direction a communiqué la nature du contrat de chaque salarié à l’IPSEC qui s’est contenté de les pré-cocher, en se gardant bien d’inscrire les autres possibilités. Bel exemple de manipulation !
Sur le même document, dans la partie « Engagement et choix du prescripteur », le nouvel assureur ne laisse d’autre choix aux salariés que d’autoriser l’IPSEC à faire toutes les opérations pour leur compte auprès de la Sécurité Sociale. Or, le salarié doit être LIBRE de décider – ou non – de ces opérations.
De plus, aucun délai de rétractation n’est prévu. La direction et l’IPSEC nagent dans l’illégalité totale !

POUR l’INSTANT, NE REMPLISSEZ PAS CE BULLETIN

Contrats VIAZIMUT : meilleures prestations et prix inférieurs par rapport à l’IPSEC
Un premier courrier de VIAZIMUT a déjà été adressé à tous les salariés ayant adhéré volontairement au contrat « Turbo » ou « Extrême ». D’autres courriers vont suivre et préciseront les conditions pour conserver votre contrat santé auprès de VIAZIMUT, en toute légalité. Vous pourrez ainsi comparer les prix et les prestations en TOUTE LIBERTÉ avant de décider et donc de conserver VIAZIMUT.

La direction vous pousse à vous résigner, ne la laissez pas décider pour vous !

 

 

Publié dans SUD ASF Central

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article