Lettre ouverte

Publié le par SUD ASF

 

SYNDICAT SUD ASF

 

 

 

 

 

Monsieur Henri Bonnes                                                                                                  Toulouse le 17 mars 2011

Représentant syndical société SUD ASF

747 chemin des Bourdettes

31660 Bessiéres

 

 

 

Objet : lettre ouverte à Madame Josiane Costantino     

 

                                            

 

                                                     Madame,

                                                    

comme tous les salariés d’ASF nous avons lu, avec intérêt, votre lettre « tous différents, tous égaux » que vous avez jointe avec le bulletin de salaire du mois de février.

Comme vous invitez à le faire, je tiens à vous signaler qu’une discrimination à l’encontre du syndicat SUD ASF a été mise en place le 15 mars 2011.

Comme vous l’avez écrit dans cette lettre : « Notre [ASF] conviction est que l’entreprise sera plus efficace si elle s’attache à faire coexister des profils et parcours différents sans distinction d’âge, de sexe, d’origine, de situation familiale, d’orientation sexuelle, de mœurs, de caractéristique génétique, d’appartenance à une ethnie, une nation ou une race, d’apparence physique, de handicap, d’état de grossesse, d’état de santé, de patronyme, d’opinions politiques, de convictions religieuses ou d’activité syndicale » 

 

Suite à la lecture de votre courrier le syndicat SUD ASF partageait totalement vos convictions, pourtant quelques jours plus tard, le 14 mars vous avez fait fi de celles-ci en excluant le syndicat SUD ASF de la répartition des heures de délégation et des sommes allouées aux syndicats pour un fonctionnement normal.

Comment pouvez-vous garder votre crédibilité ? En effet il semblerait que vous ayez des convictions qui varient selon les besoins de l’entreprise.

 

Comme on vous l’a dit une rumeur circule dans l’entreprise et au-delà, comme quoi un plan social serait en préparation pour 2012.Le syndicat SUD ASF rapporte partout, comme il s’y était engagé, votre dénégation par rapport à cette rumeur.

Croyez vous que votre comportement est de nature à rassurer les salariés de l’entreprise ?

 

Nous vous demandons de mettre en harmonie vos écrits et vos actes afin d’établir une sérénité dans l’entreprise. Lorsqu’il est constaté qu’une personne dit une chose et réalise son contraire c’est son image qui s’en trouve altérée et il est toujours difficile d’avoir un dialogue constructif avec celle-ci.

 

Nous vous demandons de convoquer une commission de dialogue social au niveau société pour aborder la discrimination syndicale au sein de l’entreprise, discrimination qui est contraire à la politique claironnée par ASF sous couvert de VINCI Autoroutes.

Publié dans SUD ASF Central

Commenter cet article