Les Autoroutes endeuillées une nouvelle fois.

Publié le par Arnaud WAJDZIK

Pays de la Loire

Percuté, un agent de Cofiroute décède.

Sur les autoroutes, les concessionnaires communiquent régulièrement : « Un accident sur deux est la conséquence de l'inattention et de la somnolence. »

Archives Ouest-France

L'accident s'est produit pendant la rénovation d'une chaussée de l'A85. Le conducteur dit « s'être assoupi ».

Un agent de Cofiroute a trouvé la mort, hier, vers 8 h 20, alors qu'il travaillait sur l'A85, entre Angers et Tours, tout près de Beaufort-en-Vallée, dans le Maine-et-Loire. Employé depuis 1997, Mickaël installait des panneaux sur la bande d'arrêt d'urgence, dans une zone de travaux de rénovation de chaussée, avec un collègue.

À hauteur de Bauné, une fourgonnette, dont le conducteur aurait déclaré « s'être assoupi », a percuté la voiture qui le précédait, puis a fait une embardée et fauché Mickaël le long de la glissière. Malgré les massages cardiaques réalisés sur place, la victime n'a pas pu être réanimée.

Le conducteur de la voiture est un homme âgé de 25 ans qui demeure à Carentan, dans le département de la Manche. Interpellé après l'accident, il a été placé en garde à vue au peloton autoroutier de Vivy, où il devra s'expliquer sur ce qui s'est passé. « Les analyses de sang sont en cours pour voir s'il y avait de l'alcool au moment de l'accident », expliquaient, hier soir, les gendarmes.

Hasard du calendrier, ASF et Cofiroute s'associent en Anjou, vendredi, pour mener une opération de communication en direction des conducteurs. « Un accident sur deux sur l'autoroute est la conséquence de l'inattention et de la somnolence des automobilistes. Devant l'alcool, devant la vitesse, la somnolence et l'inattention sont la première cause d'accidents mortels sur autoroute », rappelle Cofiroute dans un communiqué.

Arnaud WAJDZIK.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article