Le Théâtre de Guignol remplace le dialogue social.

Publié le par SUD ASF

Le Théâtre de Guignol remplace le dialogue social

 

Acte 1 Mabrouk s’en va-t-en guerre

 

Une fois n’est pas coutume, SUD  tient à rendre hommage à Madame Costantino pour son formidable talent de dresseuse.

De dresseuse, allez-vous nous dire ? Mais n’est-elle pas la DRH de ce qui reste d‘ASF ?

Un bref retour en arrière s’impose pour expliquer les nouvelles compétences de cette dame.

 

Comme vous le savez, Vinci avait décidé de supprimer la convention régissant le droit syndical, coupant ainsi les salarié(es) d’ASF de leurs représentant(es) syndicaux. Nos valeureuses Organisations Syndicales dites représentatives au niveau société promettaient de «résister», quitte à aller devant les tribunaux ; la DRH avait bien ri, avec le calme des «vieilles troupes» qui la caractérise.

 

Acte 2 Les baudruches se dégonflent

 

C’est là où tout le talent de dresseuse va lui servir. En effet, elle connaît très bien les différents centraux des O.S. ; elle sait que ceux-ci ne sont que des tigres de papier, des ogres en carton-pâte.

Il n’aura donc fallu qu’un claquement de langue et deux claquements de doigts pour que FO, la CFDT, l’UNSA, la CGC et la CGT se dégonflent et signent la nouvelle convention concernant le droit syndical.

 

Bien manœuvré, Madame : vous avez attendu que SUD ne soit plus représentatif au niveau société, vous avez mis une voiture de fonction et 4 sous (165 199 €) devant le nez des centraux et ceux-ci ont capitulé en rase campagne. Les Don Quichotte d’opérette sont rentrés à l’écurie, les toutous ont rejoint leurs niches et les guerriers de pacotille leurs casernes. Cela a été très facile pour vous car vous n’aviez en face que des caniches déguisés en pit bulls, des moutons portant peaux de loups, des laquais se prenant pour des syndicalistes.

 

Acte 3 Les salarié(es) sont privé(es) de voix (et de droit)

 

Pour SUD ASF, bien que représentatif sur la DRE Aquitaine Midi-Pyrénées, nous n’aurons presque plus d’heures de délégation pour aller à la rencontre des salarié(es). Vous n’aurez donc plus la possibilité de discuter avec vos représentant(es) syndicaux SUD et de faire remonter à la direction les problèmes rencontrés.

 

Allons-nous vous abandonner pour autant ?

Bien sûr que non. Nous allons rencontrer le RRH pour voir quelles vont être, localement, les modalités d’application.

 

Si la direction persistait à vouloir vous couper de vos représentants SUD et à nous bâillonner, nous continuerions alors à vous informer et à faire remonter vos doléances par d’autres moyens comme Internet, la Presse et les différents médias (radios et télévisions).


 

La Direction sera obligée, d’une façon ou d’une autre, d’écouter la voix des salarié(es) !

 

 

Internet : Sudasf.com                          Toulouse le 24 mars 201

Publié dans SUD ASF DRE Agen

Commenter cet article