Déclarations faitent au CCE du 15 décembre 2010

Publié le par SUD ASF

Déclaration du syndicat SUD au CCE du 15/12/10 Point 19

Mesdames, Messieurs

Il y a quelques années, au siècle dernier, des dirigeants du monde économique soucieux des salariés et conscients de leur implication dans la bonne marche de l’entreprise ont octroyé des avantages.

Aujourd’hui, au 21è siècle, les dirigeants du monde économique n’ont qu’un seul objectif : dégager des profits.  Pensant que les salariés sont des matricules, des machins, des choses, …  ils détruisent, peu à peu, les avantages accordés à ces derniers, au siècle dernier, pour satisfaire leur credo : le profit, toujours plus de profit.

Le syndicat SUD tient à rappeler à ces dirigeants  que les salariés sont comme eux des êtres humains, comme eux ils s’impliquent dans l’entreprise. Trouvez-vous  qu’il soit normal d’avoir des stock-options, des retraites dites « chapeau », des primes conséquentes et de refuser aux forces vives de votre entreprise, les salariés, des êtres humains comme vous, le respect de leur travail. Vous allez, pour décrédibiliser ces propos, nous parler de l’intéressement, de la participation. Les sommes versées étant proportionnelles au salaire, vous êtes de ceux qui perçoivent le plus.

Pourquoi supprimez-vous la carte de circulation à trajets illimités pour les conjoints et retraités et pas les stock-options de nos dirigeants ? Les deux ne sont-ils pas une forme de reconnaissance du travail fourni pour l’entreprise ?

Pourquoi supprimez-vous  la subvention à  vie de la mutuelle, la possibilité de bénéficier du 1% Logement pour nos retraités et pas les retraites-« chapeau » ? Les  trois n’ont-ils pas été créés pour lutter contre la baisse du pouvoir d’achat des retraités ?

Pourquoi reconnaissez-vous que  vos mérites et pas ceux de vos salariés ? Ne croyez-vous pas que ce fait est un manque de respect vis-à-vis des salariés ?

Dans une entreprise responsable, l’évolution  positive de l’entreprise résulte de deux faits majeurs : la reconnaissance du travail des salariés et un partage raisonnable de la richesse produite.

Aujourd’hui, Vinci-Autoroutes, dont fait partie ASF, est devenu une entreprise de profit au détriment des salariés ; les preuves ne manquent pas :

- un dialogue social irrespectueux des partenaires sociaux, 

-une remise en cause régulière d’acquis,

-une non-reconnaissance du travail de ses salariés,

- une mise en place d’enquêtes sur les risques psycho-sociaux suite à des évènements graves,

 -des licenciements incompréhensifs qui engendrent des tensions, du stress et même de la peur.

Le syndicat SUD demande aux dirigeants de Vinci et d’ASF de revenir à une gestion humaine de leur entreprise et d’arrêter leur politique du tout-profit qui ne peut conduire, qu’à un échec.

 

 

 

 

AVIS DES ELUS FO, SUD, CFTC et UNSA

 

 Sur le plan de formation 2011

Le plan de formation 2011 paraît ambitieux par rapport aux moyens alloués, mais il ne faudrait pas que celui-ci n’en demeure qu’une vitrine inaccessible.

Les élus FO, SUD, CFTC et UNSA déplorent que les formations liées à l’évolution de la filière GME soient imputées aux établissements lors de l’année de mise en œuvre.

Le plan de formation 2011 manquant de clarté, les élus FO, SUD, CFTC et UNSA ne peuvent que donner un avis défavorable.

 

Sur la mise en œuvre du DIF 2011, les élus FO, SUD, CFTC et UNSA prennent acte.

 

Sur la mise en œuvre des contrats, de période de professionnalisation et de l’apprentissage 2011 

 

Les élus FO et UNSA restent favorables à tout principe de transmission du savoir et des compétences mais émettent un avis défavorable sur la mise en œuvre des contrats de période de professionnalisation et de l’apprentissage 2011 car pour eux elle manque d’ambition. On peut regretter qu’une grande entreprise ne mette pas en place un vrai programme d’accueil et de formation des jeunes. De plus, ils constatent qu’actuellement ces contrats permettent à l’entreprise de palier le manque récurrent d’effectifs dans les services.

 

La CFE /CGC et la CGT s’associent à ces déclarations.

 

 

Déclarations du syndicat SUD au CCE du 15/12/10 

Point 4

Le syndicat SUD souhaite, qu’à travers cet accord, les organisations syndicales représentatives au niveau société et signataires du dit accord, donnent un rôle plus prépondérant à l’observatoire des métiers, vu les moyens mis à leur disposition par le présent accord.

Il regrette, d’autre part, la restriction portée aux passerelles qui n’auront plus, avec cet accord, leur attractivité.

Le syndicat SUD donne un avis négatif  sur cet accord.

Point 5

Le syndicat SUD sera vigilant sur la charge de travail des salariés et l’organisation des PC Cap d’Orange et PC Cap de Narbonne, suite au report de l’ouverture de celui de Montpellier et sur le devenir des salariés des PC de Gallargues et de Sète.

Point 6

Devant l’incertitude concernant le financement des retraites par l’Etat, les salariés doivent, malheureusement, épargner pour avoir une retraite décente. Cette possibilité de mettre les sommes de l’intéressement sur Archimède est, donc pour le syndicat SUD, une des possibilités à la solution de ce problème.

Publié dans SUD ASF Central

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article