Article sur la manifestation à Narbonne

Publié le par L'indépendant

NARBONNE

La preuve par 7 500 pour la défense des retraites

 

Accélération du mouvement social : après la réussite de la mobilisation d’hier, l’intersyndicale appelle à un rassemblement devant la sous-préfecture aujourd’hui 13 octobre à 18 h et à une manifestation samedi 16 octobre à 10 h 30.
Les précédentes manifestations avaient montré avec quelle force les salariés refusaient le projet de retraite. Avec plus de 7 500 personnes massées, hier matin, devant le théâtre, rejointes au cours du défilé par quelques centaines grappillées au passage, le rassemblement d’hier a donné le ton de la détermination. Une telle participation, augmentée pour la première fois de lycéens, a encouragé les organisations syndicales à amplifier le mouvement. “Réussir aujourd’hui est un impératif, car tout ce qui peut modifier le projet actuel du gouvernement sera une amélioration
http://memorix.sdv.fr/5/_article/338397274/Position1/default/empty.gif/57687956746b7931615734414266456f?sensible de la situation des salariés qui pourra être mise au crédit de l’action syndicale” a assuré un des intervenants de l’intersyndicale. “Le président est enfermé dans le chantage des marchés financiers, or il est démontré que 70 % des salariés sont opposés au report de l’âge de la retraite. Le gouvernement multiplie les contre-vérités sur la pénibilité, le financement...” a martelé un autre. Réaffirmant leur volonté de partir à 60 ans, et à 65 ans pour une retraite à taux plein, les organisations syndicales ont exigé la tenue d’un véritable débat pour la prise en compte d’alternatives permettant de garantir l’avenir du système de retraite par répartition appelant “une autre réforme juste et efficace”. Les syndicats ont rappelé les inégalités dans le traitement professionnel des femmes, et exigé la prise en compte des années d’études. La détermination des salariés permet aux syndicalistes d’affirmer : “après avoir refusé le dialogue et passé en force, le gouvernement n’est plus en capacité d’arrêter la lutte”. Ils appellent tous à un durcissement, qui passe par des AG au sein des entreprises pour décider de la reconduction du mouvement, un rassemblement devant la sous-préfecture aujourd’hui et une nouvelle manifestation samedi 16 octobre.

LES ENTREPRISES EN GREVE

Hier, les salariés de plusieurs entreprises ont décidé de débrayer. Au sein du service public, les salariés du service des impôts, de la Poste, de l’Hôpital de Narbonne, de l’Éducation nationale, des Douanes, des Mairies de Narbonne, de Coursan, de Fleury, de l’Agglo, nombre d’employés ont fait grève.
Les personnels de la SNCF, d’EDF, de la Sécurité sociale, de Keolis, de la base Intermarché, de la maison de retraite de Gruissan, de la Comurhex, de Val d’Orbieu,
des ASF, de AID11 et les intermittents du spectacle ont également participé à la manifestation.
Évidemment, les réseaux urbain et périurbain, à Narbonne, ont été perturbés. Notamment entre 10 h à 19 h. Aujourd’hui, le trafic reviendra à la normale.

Publié dans SUD ASF DRE Narbonne

Commenter cet article