PEAGE : A quoi ont servi les accords 65 et 66 ?

Publié le par SUD ASF

Péage :
 
                  .                                                                                                                                                
                  A quoi ont servi les accords 65 et 66?
 
En 2005, 6 syndicats dont SUD-ASF avaient entériné ces accords permettant la redistribution de la fixité laissée vacante par les tours fixes (en nombre décroissant) vers les modulés. La Direction avait bien expliqué que, pour les tours fixes, le fait de passer en TFA permettrait de libérer et donc de redistribuer de la fixité aux modulés.
Juste après la signature , la direction présentait des modalités d'application de façon unilatérale. Ces modalités contredisaient et détournaient de leur sens certaines des garanties données aux tours fixes et la garantie de redistribution de la fixité aux modulés. SUD avait signé ces accords parcequ'ils garantissaient le maintien de la fixité aux tours fixes jusqu'à leur départ (mutation, retraite,promotion) et permettaient donc de donner une part toujours plus importante de fixité aux modulés.
Force est de constater que dans divers districts , ces accords ne sont pas appliqués,les directions locales préférant redistribuer la fixité libérée aux.... automates!
SUD ,par divers courriers recommandés a mis en demeure les directions régionales de faire appliquer ces accords .
Ces dernières évitant de répondre se sont dépéché d'organiser des réunions pour faire constater que ces accords 65 et 66 n'étaient pas applicables !!! ( On aura tout vu !)
Suite à ces réunions il se murmure qu'il faudrait soit supprimer les C65 et C66 ,soit faire de sérieux avenants à ces accords .
Et revoilà , comme par hasard, le thème du statut unique qui recircule. Lors de ces réunions , les chefs de gares unanimes expliquent qu'avec un seul statut, les prises de congés seront plus facilement accordées , qu'une plus grande fixité sera accordée et bla bla bla et bla bla bla. La direction affirmant en relais que le statut unique ne lèse pas certains par rapport à d'autres...
Certes, mais s'il s'agit d'abandonner sa fixité , de partager les postes coupés ,les obligations de prises de postes pour remplacement au pied levé sans astreinte, les modifications de tours etc... En bref s'il s'agit de partager les galères des modulés sans pour autant garantir à ces modulés en retour les acquis des tours fixes, cela s 'appelle l’ abandon des acquis sociaux .
Le statut unique sans fixité a déjà un nom depuis longtemps, c'est celui de modulé. Le nivellement par le bas est en marche.
Certains syndicats sont déjà d'accord avec ce principe du toujours moins . Nous craignons qu'ils n'aient même pas envie de se battre et qu'une carrière de modulé à vie soit déjà dans leurs têtes.
Les accords 65 et 66 ont étés signés pour que la fixité laissée vacante par les départs des tours fixes ne disparaissent pas.
Avec de grands discours et des tracts aguicheurs vantant ce «  produit miracle » qu'est le statut unique , la pénibilité à vie sera entérinée . Et cela pour le profit de nos nouveaux actionnaires, toujours plus riches parce que plus exigeants.
 
                                 SUD ASF : 40 rue Moissagaise 82300 Caussade/Tel:0663092024                                                                                                                    

Publié dans SUD ASF Central

Commenter cet article