Ouvrier viabilité....................

Publié le par SUD APRR

Vendredi 27 Octobre 2006
 
Section Aprr
Rhône Ain : ouvriers Viabilité nouvellement embauchés, avec 245 points d'indice au compteur !...
La serait excellente si elle concernait tous les salariés en échelles 6, 7 ou 8, mais hélas, ce qui vient de se produire en Rhône Ain concerne uniquement l'embauche récente de deux candidats extérieurs à des emplois d'ouvriers Viabilité, échelle 6... et 245 points d'indice pour commencer !
Rappel : la base de l'échelle (pied d'Echelle) 6 est de 222 points, pour l'échelle 7 c'est 231 points, pour l'échelle 8 c'est 240 points, pour l'échelle 9A c'est 250 points.
Ici tous les agents en échelles 6, 7, 8, etc... y compris ceux bénéficiant d'une certaine ancienneté, se font doubler par la droite. Tant mieux pour les deux agents concernés assurément, mais un malaise s'installe et SUD le dénonce avec force : a t-on prévu de revaloriser le total de points d'indice de tous les autres agents de l'échelle 6, 7, 8, 9A, etc... ? 
Sur place on nous répond « que les salariés sont embauchés selon leurs compétences et leur expérience professionnelle individuelle »... Pas très valorisant pour tous les autres, et particulièrement pour celles et ceux qui, employés chez APRR voici des années, avaient pourtant cru que ces années passées leur permettaient de prétendre à une solide expérience du secteur autoroutier. On ajoute sur place que le fameux accord (la tristement célèbre « nouvelle grille des salaires » qui a déjà fait tant de mal) permet de telle disparité. Cet accord Paritaire signé le 29 octobre 2001 par CFDT / CFTC / CGC / FO et FAT (et tant combattu par SUD dès 2002) montre une fois de plus ses limites et il devient même un formidable outil de division sociale entre les mains de la nouvelle Direction estampillée Eiffage.

SUD attend plus que les réponses lapidaires de la Région Rhône Ain : c'est à la Direction d'APRR de prendre désormais ses responsabilités et de revaloriser à hauteur égale l'ensemble des échelles 6, 7, 8, 9A, etc.. de toutes nos régions.

...Et en Bourgogne on invente le contrat « Multi-Districts » :
La Bourgogne semblait épargnée par la vague de regroupements de Districts : il faut dire que sur place une autre vision du regroupement prend corps, tel que le démontre une forme de contrat signé dès juillet dernier sur lequel on mentionne : « vous serez affecté à titre principal au District de (...). Vous pouvez également être amené à travailler sur les districts limitrophes à votre affectation principale et en tous lieux relevant du même secteur géographique ». Difficile de faire plus vaste ! Car son propre district + les districts limitrophes démontre que ce sont des contrats « Région » que rédige la Bourgogne, avec tout ce que ceci induit comme polyvalence, malléabilité et contrainte kilométrique.
 
Mais il y a aussi ces audits fomentés par Eiffage à St Apollinaire où l'on vient sournoisement s'enquérir auprès des salariés de leurs fonctions exactes (afin de contester d'ici peu la légitimité de plusieurs emplois sur place), il y a Macquarie, qui ne devait pourtant influer en rien sur l'organisation d' APRR, mais qui s'offre néanmoins quelques visites de proximité, il y a le site parisien que l'on ferme avec licenciements à l'appui, il y a ces agents d'atelier en AFC que l'on forme à la pose de balisage, la remise en cause de la structure des radios autoroutières (Sira-Sorealp)..... En résumé il y a là tous les ingrédients dénoncés par SUD depuis la privatisation d'APRR et qui, nous l'espérons, feront enfin réagir la majorité des organisations syndicales  et les instances. Car cette fois-ci, il y a vraiment urgence !
 
06 14 63 65 72                                                         
 BLOG SUD : http://sudautoroutes.over-blog.com/
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article