Bâtiment : le DG de Vinci pas optimiste sur le secteur pour l'an prochain

Publié le par AFP

Bâtiment : le DG de Vinci pas optimiste sur le secteur pour l'an prochain

[ 22/09/09  - 12H45 - AFP  ]

Xavier Huillard, directeur général du groupe de construction Vinci, s'est montré peu optimiste sur l'état du secteur l'an prochain, prédisant que celui-ci allait continuer à décliner avec des suppressions d'emplois à la clé, dans une interview au Financial Times de mardi.
"Le secteur de la construction va perdre encore du terrain et le plus bas est à venir", assure-t-il, "probablement l'an prochain".
M. Huillard estime que des suppressions d'emplois supplémentaires pourraient arriver tout en assurant que dans son propre groupe, fort de 164.000 employés à travers le monde, la flexibilité est suffisante pour éviter les licenciements.
"Nous verrons comment les choses progressent, et nous nous adapterons", dit-il.
Le dirigeant estime notamment qu'il n'y a encore aucun signe d'amélioration en Allemagne, le plus gros marché européen, malgré le plan de relance du gouvernement. "Nous n'en ressentons pas encore les effets. Nous pensons que cela va venir, mais pour l'instant nous n'en avons pas la preuve", observe-t-il.
Il estime par ailleurs que les décisions du gouvernement français de hâter certaines constructions publiques ont aidé le secteur à éviter le pire. "C'est arrivé juste au bon moment", déclare M. Huillard, qui estime qu'avec "un tout petit peu de relance vous apportez beaucoup de sérénité".
Le dirigeant n'attend pas moins "une hausse des tensions sociales sur le marché du travail dans les mois à venir", dont les racines pourraient se trouver selon lui "dans un fort sentiment d'injustice" des employés, en plein débat sur les bonus.
"Il y a une sortie de gouffre qui s'est créé entre ceux qui pensent qu'ils paient le prix de la crise tandis que d'autres donnent l'impression d'en profiter".
En 2006, M. Huillard était sorti vainqueur d'une guerre avant l'ancien président de Vinci Antoine Zacharias, sur le thème des rémunérations exorbitantes touchées par celui-ci.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article