AUTOROUTE A9

Publié le par PRESSE

Des bretelles d'accès plus larges et plus sécurisées
L'État a donné son feu vert pour que soient rapidement aménagés les échangeurs situés au droit de Montpellier. « Enfin », diront certains. Il y a tout juste une semaine, l'État a décidé de passer à l'action et de tout mettre en oeuvre afin d'améliorer la sécurité au niveau des trois bretelles d'accès autoroutier de Montpellier - est, sud et ouest - quotidiennement saturées aux heures de pointe. Ce sont les Autoroutes du Sud de la France qui ont en charge la réalisation des divers aménagements (lire ci-dessous) qui se feront indépendamment du projet de doublement de l'A 9 actuellement en débat. « Aujourd'hui, nous recherchons une entreprise afin de mettre rapidement en route les travaux sur l'échangeur ouest, le premier des trois à être modifié, explique Salvador Nunez, le directeur d'opérations des ASF. Mon objectif est de démarrer les travaux le plus tôt possible, autrement dit début mars. Mais attention, cette date reste encore à confirmer. Elle sera officielle qu'une fois que j'aurai l'accord définitif d'une entreprise. » Le coût global des trois aménagements, portant pour l'essentiel sur l'augmentation de la longueur des bretelles, est d'environ 4 M€. « Les travaux consistent à mettre à deux voies les entrées de Montpellier dans le sens Nîmes-Sète, et cela uniquement en utilisant les terrains qui nous appartiennent, souligne le patron des ASF. Car il faut aller vite et nous n'avons pas le temps d'exproprier. » L'objectif est d'allonger les bretelles jusqu'à la voirie communale ou départementale. « On ne cherche effectivement pas à créer plus de fluidité du trafic, car on n'en a pas les moyens, du fait, notamment, de ne pas gérer les jonctions avec les voies communales et départementales. Simplement, on réalise un espace de stockage plus important afin de mettre en sécurité les véhicules qui souhaitent sortir de l'autoroute. » Les ASF se préparent depuis avril 2008 à mener ces opérations d'aménagement. « Les travaux que nous entreprenons sont là pour régler la problématique de circulation à court terme sur une période de cinq à dix ans. L'accroissement de la circulation est tellement important dans ce secteur qu'il faudra, à un moment ou à un autre, réfléchir à un projet plus global. Et pour cela, il sera nécessaire que tout le monde se mette autour de la table. » En attendant, après la bretelle ouest, ce sera au tour de la sud de subir un lifting d'ici la fin de l'année. Et, si tout va bien, les trois échangeurs devraient être opérationnels pour le début 2010.

ASF
« Nous ne sommes au courant de rien » Surprise, hier après-midi Dans les bureaux des Autoroutes du Sud de la France à l'annonce encore officieuse de l'abandon du projet de doublement de l'A 9. « Nous ne sommes au courant de rien. D'ailleurs, nous continuons nos études et nous venons même d'avoir le feu vert pour engager des travaux sur les bretelles de sortie de l'A 9 à la hauteur de Montpellier », explique-t-on à la direction. Depuis la signature par le Premier ministre, Dominique de Villepin, du projet de doublement de l'A 9, les ASF sont mandatées par l'État afin de réaliser des études de faisabilité de ce projet. « Nous avons étudié durant de longs mois les possibilités techniques de doubler l'autoroute selon une parallèle proche de la future ligne à grande vitesse de RFF. » Résultat : la cellule de construction d'ASF a déjà rendu ses conclusions concernant des études archéologiques. « Les travaux menés par les équipes n'ont pour l'instant pas un coût excessif car aucun engin n'a été mobilisé et aucun béton n'a coulé. » Si les ASF voient le projet de doublement remisé, en revanche, elles se préparent à engager, dès le début du mois de mars, des travaux d'élargissement et d'agrandissement des bretelles de sorties sud, est et ouest de Montpellier. « Le ministère nous a autorisés dès le début mars, à effectuer les travaux de mise en sécurité de la bretelle ouest. » Des travaux qui ont plus que jamais leur raison d'être, doublement ou non de l'A 9.

Commenter cet article