Déclarations au CE et CE extraordinaire de la DRE Agen

Publié le par CE

AVIS DU CE D’AGEN SUR L’ORGANISATION PEAGE 2009

 

 

Le CE et les organisations syndicales constatent que la nouvelle organisation des péages résulte du taux très important d’automatisation.

 

Ce niveau d’automatisation impose l’adaptation à marche forcée des personnels dont les métiers ont évolué vers plus d’assistance aux automates que vers le relationnel. Ceci entraîne une forte dégradation des conditions de travail et de sécurité (par exposition accrue aux intempéries et aux risques liés aux traversées des voies).

 

Cette nouvelle organisation isole encore plus certains salariés, notamment, les superviseurs qui se retrouvent en position de prises de décisions qui peuvent impacter leur propre sécurité. La charge mentale se trouvera alourdie du fait même du sentiment d’insécurité, ce qui peut entraîner à plus au moins long terme des pathologies liées au stress.

 

Des tensions peuvent également apparaître au sein des équipes entre ceux qui veulent descendre et ceux qui ne veulent pas descendre.

 

Nous sommes conscients que cette organisation n’est qu’une étape supplémentaire qui gagnerait à s’inscrire dans l’évolution globale et dans le respect des conditions de travail et de sécurité des salariés.

 

Nous souhaitons que les expériences ne démarrent que lorsque toutes les conditions de sécurité soient réunies. Ainsi que la double présence de nuit pendant la période nécessaire aux adaptations des procédures et à la vérification de leur pertinence.

 

Nous notons que cette nouvelle organisation ne répond pas à plusieurs problématiques listées par la Direction Générale : lutte contre l’absentéisme, amélioration des conditions de travail….

 

                                              Mercredi 26 novembre 2008

 

 

AVIS DU CE D’AGEN SUR LA PERMANENCE D’EXPLOITATION

 

 

Les élus du CE et les organisations syndicales observent favorablement que la nouvelle organisation s’appuie sur la compétence des salariés et non pas sur leurs statuts.

 

L’intégration des chefs de gare dans la permanence d’exploitation interroge sur les réalités de cette position. Sans mettre en cause leurs compétences et leur capacité d’évolution sur un autre métier, le basculement systématique des chefs de gare nous interpelle sur le fait qu’il pourrait s’agir d’une simple gestion d’effectif ou de contenu de poste qui ne tiendrait pas compte des réelles motivations des salariés concernés.

 

Il existe au niveau des districts des personnels compétents et formés probablement volontaires mais non consultés.

 

Le niveau de compétence attendu à l’issu de la formation nous semble important au regard de la durée de la formation elle-même (5 à 6 astreintes).

Ø     Connaissance des métiers

Ø     Connaissance des acteurs et intervenants

Ø     Connaissance des lieux

Ø     Connaissance des spécificités hivernales du tracé et du revêtement….

 

Il faut remarquer que cette nouvelle organisation occulte complètement la formation des conducteurs travaux vers l’astreinte péage.

 

Notre position vise à protéger des salariés qui pourraient être mis en danger dans des situations qui ne conviennent pas à leur profil.

 

Mardi 25 novembre 2008

 

 

 

AVIS DU CE D’AGEN SUR LES TOURS DE SERVICE 2009

 

 

 

 

Globalement les élus du CE et les organisations syndicales donnent un avis favorable. Ils notent cependant quelques remarques sont à faire par rapport à certaines organisations, notamment pour les tours  de service des patrouilleurs modulés de Montauban et Toulouse, où la succession de postes identiques est importante en contradiction avec les règles d’élaboration établies au niveau société. Ces règles ne s’appliquent pas aux seuls tours de service péage.

 

Mardi 25 novembre 2008

 

Publié dans SUD ASF DRE Agen

Commenter cet article