Synthèse des deux réunions de négociation de la filière Télécom du 11 juin 2008 à Toulouse et du 16 juin 2008 à Orange.

Publié le par SUD ASF

Synthèse des deux réunions de négociation de la filière Télécom du 11 juin 2008 à Toulouse et du 16 juin 2008 à Orange.

Délégation SUD : Cathy Bernard, Yann Dutard  et Patrick Berjonneau pour la réunion du 11 juin à Toulouse.

Direction : Josiane Costantino, Xavier Planchon, Nicolas Schwab et Vincent Lepetit le 11 juin à Toulouse.

Délégation Sud : Cathy Bernard et Yann Dutard pour la réunion du 16 juin à Orange.

Direction : Josiane Costantino, Bruno Demeulemeester, Nicolas Schwab et Vincent Lepetit le 16 juin à Orange.

***

Direction : L’objectif de cette réunion du 16 juin à Orange est de vous présenter :

1.      Le processus d’habilitation des opérateurs PC/CI à Escota.

2.      L’accord de projet modifié suite à vos demandes lors de la dernière réunion du 11 juin à Toulouse.

Nous allons voir ensemble les points modifiés de cet accord. Nous ne vous l’avons pas envoyé, préférant vous en parler oralement afin de le finaliser.

***

1.      Le processus d’habilitation des opérateurs PC/CI à Escota:

F Présenté par le chef de service d’Exploitation d’Escota.

C’est un processus mis en place en 2005 concernant la certification des opérateurs d’Escota au nombre de 80 salariés (les remplaçants compris) répartis sur 4 PC (PC correspondant à un PC DRE de notre réseau ASF) et sur 1 CI (CI correspondant au CCT Vedène de notre réseau ASF) pour exploiter un réseau de 460 km.

2 types de tests à passer :

·         Tests d’embauche : ce sont des modules de type psychologique se portant sur des exercices de mathématique et d’orthographe et sur des exercices oraux avec un psychologue (questions de missions comme par exemple « Comment gérer un client difficile au téléphone »). Ces tests permettent au psychologue d’évaluer le comportement, l’état d’esprit et les peurs du candidat.

·         Tests de connaissance : ce sont des exercices sur les modules utilisés par les opérateurs (dont le SAE) et sur les procédures de consignes des PC.

Dans l’année 2007, sur12 opérateurs d’Escota testés, 2 (des remplaçants) ont du repasser la certification, 3 se trouvaient au-dessus du lot et 7 ont du revoir les modules de la viabilité et la gestion de certains événements majeurs.

SUD : Pour les opérateurs déjà en place dans les PC, doivent-ils passer ce type de tests psychologiques d’embauche ?

Direction : Seuls les nouveaux entrants, passeront ces tests psychologiques. Pour ceux qui sont déjà en place dans les PC, ils ne passeront que les tests de connaissance.

SUD : Les opérateurs actuels dans les PC Cap, doivent-ils postuler aux postes de RST ?

Direction : Non, ils ne passeront que la certification. Les publications de poste de RST sortiront au fur et à mesure de la mise en place du PC Cap. Par exemple, sur le PC Cap de Narbonne, nous avons besoin de 18 RST, si après la fusion du PC District et du PC DRE de Narbonne, il reste 3 places de RST alors 3 postes de RST seront publiés.

N. Schwab (Direction) : Le premier semestre 2009 permettra de vérifier si l’effectif a bien été évalué dans chaque PC Cap en tenant compte de l’activité du PC (la surcharge de travail) et de toute l’organisation du PC mise en place (nouveau tour de service, congés…)

2.      L’accord de projet modifié :

Titre I : Champ d’application

Les OS : Pour les salariés qui n’ont pas effectué 50% en moyenne de leurs heures de travail dans les PC sur 2005/2006/2007, que vont-ils devenir ?

Direction : Ces salariés peuvent soit devenir polyvalents, soit postuler sur des postes de RST sinon ils reviennent à leur filière en leur garantissant un nombre de poste à effectuer dans leur filière.

Les OS : Alors il faudra l’écrire dans l’accord !

SUD : Et pour les salariés qui ont effectué 30 à 40% mais sur 10 ans ! Comment pouvez-vous écarter ces personnes ? Ces personnes s’inquiètent d’être devancées sur les publications de poste par d’autres salariés n’ayant jamais effectué des postes de Télécom et prenant leurs places.

Direction : Pourquoi avons-nous retenu 50% car nous donnons cette garantie à ceux qui ont fait des postes majoritairement. Les salariés n’ayant pas effectué ces 50%, seront prioritaires face aux personnes postulant et n’ayant jamais fait du Télécom ;

SUD : Alors il faudra l’écrire dans l’accord !

Direction : D’accord, nous l’écrirons.

Titre II : Les missions de la filière sécurité

CFDT : Nous demandons à ce que les agents trafic en 2x8 soient positionnés sur la base du volontariat selon la convention n°79. Vous l’imposez et vous ne tenez pas compte du volontariat à ceux qui n’ont pas envi d’aller travailler dans un PC Cap !

Direction : Si des craintes subsistent, il faudra un accompagnement à ces personnes-là. Il faut savoir qu’il y a une évolution technique et des métiers.

Direction : Concernant les CST, nous rajouterons dans la fiche de poste « le management » et une astreinte positionnée sur certaines périodes ne dépassant pas 13 semaines maxi dans l’année.

Chapitre III : Polyvalence

Direction : Ces salariés polyvalents effectueront les missions de renfort dans les PC Cap à l’exception d’un contrat sur l’année pour remplacer par exemple un RST en longue maladie, en congés maternité… Les polyvalents seront en renfort en temps différé mais peuvent au cours d’un poste dégager le RST en activité forte par exemple prendre la charge du RAU. Mais un polyvalent qui remplace un poste de RST, c’est un RST.

Chapitre IV : Accompagnement des salariés et formations

Article 1 : Formation et certifications

La certification se présentera sous deux types de modules :

j Module « compétences comportementales » : basé sur le modèle d’Escota se déroulant sur une demi journée afin d’évaluer le stress.

k Module « compétences techniques du métier » : se déroulant sur une journée par groupe de 8 à 10 personnes réalisé dans chaque DRE. Ce module est réparti sur 3 volets :

·         Volet 1 : L’objet est de tester les connaissances sur les fondamentaux du métier de RST au travers de différentes thématiques (d’une durée de 2h30/3h par question de 30 à 45 minutes) en salle avec un surveillant (saisie des événements sur les outils du SAE, gestion du trafic, viabilité hivernale, gestion des chantiers, missions de l’opérateur et connaissance des différents équipements d’exploitation).

·         Volet 2 : L’objet est de tester les connaissances globales à partir d’une situation concrète donnée en énoncé, sur la capacité à gérer un processus événementiel avec l’ensemble des outils d’exploitation : saisie des événements sur la MCI, déroulement des affichages sur PMV, utilisation des plans de secours avec les différentes alertes conformément aux procédures en vigueur (par exemple : connaissance du Plan PISO) et transmission des infos à communiquer vers les différents interlocuteurs (d’une durée de 45 minutes à 1h) en travail individuel dans une salle avec les outils et des captures d’écran.

·         Volet 3 : C’est un entretien métier d’une durée de 20 minutes avec le chef de service et le chef des Ressources Humaines dont l’objectif est d’identifier la motivation du candidat au poste de RST.

Direction : Les CST passeront aussi cette certification.

Article 3 : Mobilité

Direction : Nous rajouterons dans l’accord en fin du paragraphe « sans déménagement » : éventuellement prêt d’un véhicule ASF.

Titre IV : Etapes de mise en œuvre de l’évolution de la filière

Chapitre I : Transfert des PC actuels vers les PC Cap

SUD : Pouvez-vous écrire sur l’accord le retrait du standard des PC ?

Direction : D’accord, nous l’écrirons.

Titre V : Organisation de la filière sécurité

Chapitre I : Durée du travail

SUD : Pouvez-vous noud dire quelle sera l’amplitude des postes en temps différé ?

Direction : Ce seront des postes de P1, P2, P3 ou en journée en poste coupé selon les sites. Mais il n’y aura pas de poste en journée de 9h que les P3 seront de 9h+20 mn de prise de consigne (pause comprise).

Chapitre II : Planification du temps de travail et des repos

Article 1 : Planification annuelle

Direction : Nous vous proposons 12 week-ends hors congés dont 6 vrais et 6 faux (avec un P3 le vendredi) dans les semaines de fixité. Vous pouvez avoir plus avec des week-ends planifiés dans les semaines bleues en temps différé.

Les OS : 12 week-ends ne sont pas suffisants. Actuellement, certains opérateurs ont 11 week-ends vrais et 10 faux ! Et l’éventuel rajout de week-ends dans les semaines bleues n’est pas fiable puisque ce sont des semaines modifiables !

Direction : Nous rajouterons aussi dans l’accord « pas plus de deux semaines bleues consécutives » dans le tour de service annuel.

Chapitre III : Congés payés

Direction : Pour les CST, les règles relatives à la convention n°51 s’appliquent.

Chapitre IV : Astreinte

Article 2 : Astreinte sécurité

SUD : Pouvez-vous nous dire si l’opérateur d’astreinte sécurité peut être appelé pour remplacer un opérateur en maladie ? Et peut-il y avoir dans le tour des jours isolés d’astreinte ?

Direction : Hors de question, l’astreinte sécurité n’est pas faite pour remplacer par principe un malade ou une absence imprévue ou vraiment en dernier recours ! Il y a les semaines bleues pour ce type de remplacement d’absence ! Et il est aussi hors de question de placer des jours isolés d’astreinte sécurité dans le tour.

SUD : Alors pouvez-vous le rajouter dans l’accord afin d’éviter les mauvaises utilisations de ce type d’astreinte de sécurité. Et aussi pouvez-vous rajouter les raisons d’appel de l’astreinte sécurité ?

Direction : Nous l’écrirons.

Direction : L’astreinte sécurité sera d’une période de 7 jours consécutifs dont 5 jours au PC en temps différé et 2 jours d’astreinte à domicile pour une rémunération de 420 € pour 7 jours (soit une semaine) et de 220% de l’heure d’intervention (idem pour jour, nuit, week-end et férié). Pour une intervention en astreinte sécurité, 3 heures maxi seront payées si c’est une intervention de 30 minutes, 1 heure…ne dépassant pas les 3 heures. Par salarié et par an : 3 semaines d’astreinte sécurité au minimum jusqu’à 13 semaines maxi par an. Selon les PC il peut y avoir plus de semaines d’astreinte sécurité. Les CST assureront le même type d’astreinte par période de 7 jours consécutifs avec la même rémunération.

Titre IV : Rémunération

Article 6 : Indemnité du passage dans la nouvelle organisation de travail des tours fixes

Direction : Dans les PC Cap, les salariés « tour fixe » bénéficieront d’une prime annuelle de 10 000 euros avec un prorata au nombre d’année restant à effectuer inférieur à 10 ans (sur la base d’un départ à 60 ans).

Les OS : Et concernant les OSD qui restent dans les PC Districts et qui vont passer en 2x8, devraient eux-aussi toucher cette prime puisque leur tour de service change !

Direction : Non, ils gardent la même organisation de tour, c’est un 2x8 avec paiement de l’ICP3 mensuel et ils ont les mêmes règles pour les congés.

***

 

Direction : Nous nous retrouvons la prochaine fois le 23 juin 2008 à Toulouse, la dernière réunion avant la signature de l’accord. Nous souhaitons pour cette dernière réunion avoir vos avis finaux afin d’arriver à une majorité de signatures. La date butoir est prévue le 09 juillet, date à laquelle l’accord doit être signé. L’application de cette nouvelle organisation de la filière Télécom sera pour janvier 2009.

Fin de la séance à 18h00.

Publié dans négociations en cours

Commenter cet article