Qui veut liquider la mutuelle ASF ?

Publié le par LA MUTUELLE

 
 
Menace sur votre couverture sociale
Qui veut liquider la mutuelle ASF ?
 
POURQUOI ?
Les partenaires sociaux et l’entreprise doivent tous les 5 ans faire le point sur les contrats de prévoyance et frais de santé. Ce point peut conduire à une nouvelle consultation.
ASF veut obtenir un tarif moins élevé à prestations égales, et sous prétexte de plus de sûreté, adosser la mutuelle à un groupe plus important, mais aussi se désengager vis-à-vis des retraités. Elle a choisi pour la consultation un cabinet d’assurance conseil extérieur (courtier), partie prenante dans la gestion future.
 
QU’EN EST-IL ?
Bien qu’exclue à priori par le cahier des charges d’ASF, la mutuelle ASF a répondu à la consultation. Sans augmenter ses tarifs pour 2008, elle a inscrit de nouvelles prestations, dont l’implantologie dentaire et l’ostéopathie.
 
A l’issue de la consultation organisée par ASF, la direction, lors d’une première rencontre avec les syndicats, a annoncé que son choix s’orientait quand même vers l’organisme SMME.
 
La différence tarifaire entre la mutuelle ASF et celle vers laquelle s’oriente la direction est négligeable, bien que votre mutuelle offre des prestations nettement supérieures pour 2008 et un service de qualité que vous connaissez bien.
 
QUELLE CONSEQUENCES POUR VOUS ?
SMME couvre beaucoup plus de monde mais, quel que soit l’organisme, tout contrat collectif doit s’équilibrer financièrement, exactement comme il en est pour la mutuelle ASF. SMME n’apporte donc rien de plus.
 
Le cahier des charges imposé par ASF :
Intègre 4% de commission au profit du courtier et augmente de ce fait la cotisation demandée par la mutuelle ASF : qu’apporte à l’adhérents ce surplus de cotisation, environ 300 000 € ?
Il en coûtera à chacun d’entre vous 48€ par an.
 
Prévoit une reprise du centre de gestion, du moins pour l’instant. Mais quel intérêt pour SMME à terme ?
Donc très vite la gestion sera transférée dans un centre parisien.
 
Cela aura des conséquences sur :
La qualité du service actuel (par exemple : accueil impersonnel à un numéro téléphonique surtaxé…)
L’écoute des besoins exprimés par les sociétaires et les réponses apportées seront-elles possibles ? Exemple : avance sur frais dentaires.
La solidarité entre actifs et inactifs qui disparaîtra de manière à réduire les cotisations.
 
Déjà la direction a annoncé qu’elle ne versera plus sa participation (de 702€) pour les retraités partant à partir du 1er janvier 2013.
 Les retraités constitueraient un groupe qui devrait s’équilibrer financièrement. Leur charge augmentera      alors que les prochains retraités verront leur retraite au départ déjà amputée de 21 % (rapport OCDE du 7 juin 2007)
N’oublions pas que les actifs d’aujourd’hui sont les retraités de demain !
 
Depuis plus de trente ans, par son indépendance et son fonctionnement démocratique, votre Mutuelle a toujours permis cette solidarité entre les générations. Cela n’a jamais mis en péril ses finances, bien au contraire : ses ratios de gestion sont très supérieurs à ce que demande la réglementation.
 
Vous tenez à VOTRE MUTUELLE et vous voulez la garder ! Alors, dites-le ! … et venez nombreux aux très prochaines assemblées de section qui auront lieu sur votre district, votre DRE.
Vous avez besoin de votre Mutuelle, aujourd’hui, elle a besoin de vous …
 
VOTRE MUTUELLE
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article