OFFRE PUBLIQUE

Publié le par SUD AUTOROUTES

Offre publique
En finance, une offre publique est une opération
  • lancée par une société, un groupe financier ou une autre institution,
  • sous forme d'une proposition faite au public de lui acheter, échanger ou vendre un certain nombres de titres d'une société,
  • dans le cadre de procédures précises, réglementées et contrôlées en France par l'AMF ou aux États-Unis par la SEC, notamment en ce qui concerne les informations financières à fournir au public.
Les catégories d'offres publiques sont les suivantes
  • OPA : offre publique d'achat (en argent)
  • OPE : offre publique d'échange (en titres)
  • OPR : offre publique de retrait (faisant souvent suite à une OPA ou à une OPE)
  • OPV : offre publique de vente (généralement suivie d'introduction en bourse)
  • OPO : offre publique à prix ouvert
  • OPF : offre à prix fixe
  • OPM : offre à prix minimum ou encore offre publique mixte (OPA et OPE combinées, offrant à la fois des titres et une somme d'argent, voire le choix entre les deux)
But de ces opérations
On voit que
  • les OPA, OPE et OPR ont pour but la prise de contrôle d'une société « cible » (opérations de fusion-acquisition),
  • les OPV au contraire visent à réduire la participation des actionnaires principaux en mettant une partie de leurs titres sur le marché.
On notera que certaines OPA et OPE sont liées à une RES (reprise d'une entreprise par certains de ses salariés)
Types
OPA
Une offre publique d'achat sur des actions cotées en bourse, est lancée par une entreprise ou par un groupe d'investisseurs, à un prix d'achat déterminé, dans l'optique de prise de contrôle d'une (autre) entreprise.
Dans certains cas, le lancement d'une OPA est imposé par la réglementation, en particulier lorsque l'acheteur contrôle déjà directement ou indirectement sa cible (passage du seuil des 50% des droits par exemple). Cette obligation a été instituée afin de protéger les autres actionnaires en leur offrant une solution de sortie.
Le prix est naturellement presque toujours supérieur au cours de bourse avant le lancement de l'opération, mais ce n'est pas obligatoire (en particulier pour les OPA imposées).
Certains investisseurs (ou spéculateurs) sont à la recherche des titres pouvant faire l'objet d'une OPA, car c'est souvent l'occasion de faire une plus-value.
OPE
Une offre publique d'échange sur des actions cotées en bourse est lancée par une société, selon une proportion d'échange déterminé entre des actions de la société « cible » et celle qui veut en prendre le contrôle.
Par exemple, 5 actions de la société cible donneront droit à 3 actions de la société offreuse en cas d'acceptation de l'offre (cet exemple suppose que 3 actions de l'offreuse valent davantage en bourse que 5 actions de la cible).
OPR
Une offre publique de retrait fait suite à une OPA ou OPE ayant permis à son lanceur de devenir propriétaire de la quasi totalité de la société cible. De ce fait, il ne reste qu'un nombre minime d'actions de cette dernière encore détenues par le public.
L'OPR est une proposition aux propriétaires des actions restantes de les leur acheter, en général à bon prix, avant que celles-ci ne soient radiées de la cotation en bourse. Ce retrait permettra à l'actionnaire principal ou a son groupe d'éviter les frais et contraintes diverses liées à la cotation en bourse et à la coexistence d'autres actionnaires dans le capital.
S'il reste encore des actions non présentées à l'OPR, la société offreuse peut la faire suivre d'une offre de retrait obligatoire (OPR-RO).
OPV
L'offre publique de vente est une offre publique faite par des actionnaires (par exemple, l'État en cas de privatisation ou d'ouverture du capital d'une entreprise publique) à tout épargnant qui le souhaite, de leur vendre des actions d'une société selon des conditions précises de quantité et de prix.
L'opération une fois conclue (ce qui suppose une procédure de répartition des titres si la demande est supérieure à l'offre, ou est comme on dit « sursouscrite »), est généralement suivie de l'introduction en bourse desdites actions.
OPO
L'offre publique à prix ouvert est une procédure qui consiste à recueillir les demandes de souscription puis à fixer le prix définitif après la clôture de l'offre.
OPF
L'offre à prix fixe est une procédure d'introduction en bourse fixant la quantité et le prix unique des titres à vendre.
OPM
L'offre à prix minimum est une procédure d'introduction en Bourse qui consiste à fixer la quantité. Le prix dépend de la demande et des exigences du vendeur.
 
Circonstances des OPA et OPE
Les sociétés
  • dont le capital n'est pas largement contrôlé par un groupe financier ou actionnaire principal,
  • et qui sont considérées sous-évaluées par les boursiers,
sont estimées souvent par ceux-ci comme « opéables ». Cela veut dire qu'elles pourraient faire l'objet d'OPA ou d'OPE par un autre groupe ou une société concurrente. Cette anticipation, parfois accompagnée de rumeurs, peut entraîner des spéculations épisodiques sur ces titres.
Les OPA et OPE sont considérées « amicales » ou « hostiles » selon qu'il y ait accord ou non entre le groupe acquérant et la société visée. Ces opérations peuvent évoluer en bataille financière si des contre-OPA / contre-OPE sont lancées par des groupes rivaux.
Impact des nouvelles normes comptables
La mise en œuvre des normes IAS/IFRS favorise les offres publiques d'achat et d'échange, par le phénomène de rapprochements d'entreprises (fusions, acquisitions,...), via plusieurs modules, notamment :
  • le module IFRS 3 sur les regroupements d'entreprises,
  • le module IAS 14 sur les informations sectorielles,
  • le module IAS 38 sur les immobilisations incorporelles.

Commenter cet article